Impressionen aus der Tagung

Foto Fachinger
Startseite > Ergebnisse > Charta - Französisch

Déclaration commune sur le travail d'histoire et de mémoire européen Osthofen, le 3. - 5. novembre 2008

Linie
Valérie Drechsler,
Directrice du Centre européen du résistant déporté, Site de l'ancien camp de Natzweiler,
Route Départementale, 130, F-67130 Natzwiller

 
Olivier Van der Wilt,
Conservateur du Mémorial National du Fort de Breendonk, Brandstraat, 57, B-2830 Willebroek
 
Dr. Dieter Schiffmann,
Directeur de la Landeszentrale für politische Bildung Rheinland-Pfalz, à laquelle sont rattachés le NS-Doku-mentationszentrum Rheinland-Pfalz dans le mémorial KZ Osthofen et le mémorial SS-Sonderlager/KZ Hinzert,
Landeszentrale für politische Bildung, Am Kronberger Hof  6, D-55116
Mainz

 
Steve Kayser,
Directeur du Centre de Documentation et de Recherche sur l'Enrôlement Forcé,membre du Conseil 
d'Administration du Mémorial de la Déportation, 3A, rue de la Déportation, L-1415 Luxembourg
 
Linie

Préambule

Dans le cadre du colloque international  « Perspectives européennes de la pédagogie des lieux de mémoire en rapport avec la période national-socialiste en France, en Belgique et aux Pays-Bas », organisé entre du 3 au 5 novembre 2008 à Osthofen, les responsables et représentants de „lieuxd´histoire et de mémoire“ sous-signataires, de la République française, du Royaume des Belges, de la République fédérale d'Allemagne et du Grand-Duché de Luxembourg s’engagent,
 
dans l'intérêt d'un travail d'histoire et de mémoire européen en s'appliquant à honorer le souvenir de l'hécatombe de  la Seconde Guerre mondiale, soigner le  travail de mémoire et  promouvoir la recherche historique,
 
à  l'appui de la Charte des Droits fondamentaux de l'Union européenne et de la Déclaration universelle des Droits de  l'Homme en cherchant à contribuer à la préservation des Droits de l'Homme, des valeurs indivisibles et universelles de dignité humaine, de liberté, d’égalité t de solidarité,
 
dans l'intérêt d'un avenir paisible appelés à promouvoir l'épanouissement des principes
démocratiques fondamentaux,
 
à partager et échanger leurs idées, expériences et efforts au sein d'un groupe de travail  „histoire-mémoire“ qui se réunira régulièrement dans un lieu de leur choix et qui organise son travail selon les vecteurs d'orientation, les principes et les directives élaborés en groupe.

 

I. Les bases de la coopération Les objectifs, les principes et les directives du groupe de travail sont les suivants:

1. promouvoir l’enseignement de l’Histoire, ainsi que les connaissances sur la mémoire europénne plurielle.

 

2. stimuler le dialogue interculturel et intégrateur européen.

 

3. promouvoir le respect des Droits de l’Homme.

 

4. protéger l’authenticité de nos lieux de mémoire.

 

5. garder un contact permanent avec les institutions éducatives européennes,  nationales et régionales.

 

6. garder un contact permanent avec les organismes éducatifs, ainsi que les acteurs du monde de l’éducation.

 

7. zcontribuer à former des passeurs de mémoire, multiplicateurs des valeurs démocratiques.

 

8.  stimuler une évaluation et  un développement continus des méthodes pédagogiques dans les mémoriaux.

 

9. promouvoir le réseau international des mémoriaux et institutions partenaires.
 

II. Les formes de la coopération

Pratiquement la coopération passe par la diffusion systématique des ressources pédagogiques, par
l'organisation   de   stages   pratiques   réciproques   de   collaboratrices   et   de   collaborateurs   des
mémoriaux, ainsi que par l'échange des bibliographies et des relevés des archives et par la création
de liens actifs, e.a. de chemins réels, comme le dialogue ou virtuels entre les « lieux d´histoire et de
mémoire ».
 
Les contenus de la coopération s'adapteront en fonction de l'évolution de la collaboration au
sein du groupe de travail « histoire-mémoire ».
 
 
Valérie Drechsler          Olivier Van der Wilt          Dr. Dieter Schiffmann          Steve Kayser